Image default

Stage Canada : qu’est-ce que le programme EIC ?

🕒 Lecture 6 minutes
Stage Canada : qu’est-ce que le programme EIC ?
4 (80%) 1 vote

Envie d’une expérience au Canada ?

A toi l’amoureux du Canada qui rêverait de t’y exiler, sais-tu ce qu’est que le programme EIC ? Non ? Alors on t’explique aujourd’hui dans cet article tout ce dont tu as besoin de savoir pour ta future expérience au Canada !

Programme EIC : Explications

L’Expérience Internationale Canada (ou programme EIC) est un programme dont le but est de permettre aux jeunes de voyager et de travailler au Canada et ce, de façon temporaire. Seuls les pays ayant signé un accord bilatéral avec le Canada sur la mobilité des jeunes sont amenés à être éligible pour ce programme. Un bon point pour les jeunes Français ne vivant pas à la capitale : pas besoin de se déplacer à l’ambassade canadienne à Paris ! Une simple demande en ligne suffit. Mais concrètement, comment se décompose le programme EIC et comment y candidater ?

En France, il est possible d’adhérer au programme EIC de trois manières différentes :

Le permis vacances travail

Souvent connu sous l’acronyme PVT ou WH (Working Holiday) le Permis Vacances Travail te permet à la fois de travailler et de profiter de l’aventure canadienne. Le but étant de pouvoir subvenir à ses besoins, un quota d’heure de travail à ne pas dépasser est fixé. A la différence de certains PVT qui ne durent que 1 an, le permis vacances travail canadien possède une validité de 2 ans (soit 24 mois).

Conditions d’éligibilité

Pour prétendre au PVT canadien, il faut pouvoir remplir les conditions suivantes :

  • Être âgé de 18 à 35 ans inclus.
  • Être de nationalité française et avoir pour lieu de résidence la France Métropolitaine (ou les DROM).
  • Un passeport d’une durée de validité supérieure à la durée du PVT.
  • Pouvoir attester de 2 500 CAN$ sur son compte bancaire.
  • Souscrire à une assurance santé.
  • Ne pas avoir déjà participé au programme PVT Canada.

Comme toutes demande, le candidat doit fournir une participation financière en ce qui concerne les frais du Visa Vacances Travail. Ils sont généralement compris entre 250CAN$ pour le candidat.

Comment faire sa demande ?

Bien que soumis à un quota chaque année, le PVT au Canada est considéré comme l’un des PVT les plus difficiles à obtenir du fait d’un trop grand nombre de candidatures. Pour limiter les demandes trop nombreuses, le gouvernement canadien n’a eu d’autres choix que d’instaurer un système de loterie. S’il n’y a plus de places disponibles, il te faudra patienter jusqu’à l’année prochaine pour retenter ta chance.

Envoyer sa candidature se fait uniquement en ligne et se déroule en 2 étapes. La première étape consiste en la création et validation de ton profil tandis que la seconde étape te permet d’envoyer ta demande de PVT si ton profil est jugé complet. Attention, bien que tes documents et dossiers ou encore tes expériences scolaires et professionnelles soient correctement remplis, cela ne te garantie en aucune façon une place ! N’oublie pas qu’il s’agit d’un tirage au sort.

Quand candidater ?

Toujours dans ce but de réguler les fortes demandes, les dates d’ouverture (ou rondes d’invitations comme il est appelé sur le site) sont communiquées au dernier moment.

À savoir

  • Les délais de traitement peuvent durer jusqu’à 8 semaines.
  • Le PVT prendra effet au moment où tu fouleras le sol canadien, pas avant.
  • Les frais de 250$ sont remboursés si tu n’est pas éligible par le EIC, ou si tu annules ta demande.
  • Un PVT n’est pas cumulable avec un Visa Jeunes Professionnels mais peut l’être avec un Stage Coop.

 

Le permis jeunes professionnels

Si tu fais partie de la catégorie des 18-35 ans et que tu es un jeune professionnel français (ou JP), alors ce permis est fait pour toi ! Valable également pour une durée de 24 mois, il a pour but à l’étudiant d’acquérir une véritable expérience professionnelle à l’étranger en travaillant au Canada. Contrairement au PVT où le candidat peut à loisir voyager dans tout le pays en faisant des petits jobs, le permis jeunes professionnels impose au candidat de travailler dans la même entreprise pendant les 2 ans du permis. Mais pour pouvoir prétendre à ce permis, il te faudra trouver une entreprise canadienne AVANT de faire ta demande. Le permis Jeunes Professionnels étant relié à l’entreprise qui t’aura embauché, démissionner après quelques mois entraînera automatiquement la fin de ton permis.

Comme toute demande, le candidat doit fournir une participation financière en ce qui concerne les frais du permis jeunes professionnels. Ils sont généralement compris entre 150CAN$ pour le candidat et 230CAN$ pour l’employeur.

Conditions d’éligibilité

Pour prétendre au permis Jeunes Professionnels, il faut pouvoir remplir les conditions suivantes :

  • Avoir entre 18 et 35 ans inclus.
  • Être de nationalité française.
  • Posséder un passeport français valide durant les 24 de ton permis JP.
  • Disposer de l’équivalent de 2500$ CAD (environ 1701€) sur ton compte bancaire.
  • Souscrire à une assurance maladie.
  • Etre en possession d’un billet aller-retour ou de l’équivalent en argent pour acheter ledit billet retour.
  • Avoir un contrat ou une offre d’emploi signée avant de partir au Canada.
  • Répondre aux niveaux de compétences A,B,C,D ou O selon le système de Classification Nationale des Professions.

 

Comment faire sa demande ?

Comme pour les PVT, la catégorie Jeunes Professionnels est soumise à un quota. A ce jour (Août 2018), un quota de 1700 places a été instauré mais plus de 12000 demandes ont été envoyées. Cela ne signifie pas qu’elles ont toutes été traitées : encore 20 places sont disponibles ! Cependant, si le nombre de places disponibles vient à s’épuiser, il te faudra attendre l’année suivante pour soumettre à nouveau une demande. Tu l’auras compris avec une forte demande, le gouvernement canadien a également instauré pour ce permis un système de tirage au sort.

Le principe de la demande s’effectue de la même façon qu’un PVT canadien (c’est à dire en ligne). Tout comme le PVT, la candidature se fait en 2 étapes (voir point précédent) : Création et validation du profil et invitation à présenter une demande de permis jeunes professionnels.

Cependant, le candidat n’est pas le seul à faire les démarches pour se voir obtenir le permis Jeunes Professionnels, l’employeur canadien doit également remplir quelques papiers.

Démarches de l’employeur

Une fois ton invitation à présenter une demande de permis Jeunes Professionnels reçue et acceptée, l’employeur canadien peut commencer à se créer un compte sur le Portail de l’employeur puis déposer une offre d’emploi au nom de l’étudiant. Il doit ensuite verser la somme de 230$CAN. Une fois cette démarche faite, il recevra un numéro d’offre d’emploi qu’il devra communiquer à l’étudiant, élément indispensable pour soumettre sa demande de permis de travail.

Pour s’y retrouver plus facilement, le programme EIC a mis au point un Guide d’utilisation du Portail employeurs.

Concernant l’offre d’emploi

Trouver un emploi dans une entreprise canadienne n’est pas chose facile. A cela s’ajoute l’obligation pour l’étudiant de trouver un travail en rapport avec son domaine d’études (le but étant de se perfectionner) et respectant les catégories A,B ou O selon la Classification Nationale Professions au Canada.

Le stage Coop International

Troisième et dernière méthode pour pouvoir travailler au Canada ! En passant par le stage Coop International, il permet aux étudiants d’effectuer un stage au Canada, dans le cadre de leur programme d’études ou de leur formation professionnelle. Contrairement au PVT et au Permis Jeunes Professionnels, la durée du stage ne doit pas excéder plus de 12 mois. L’employeur peut choisir de rémunérer ou non son stagiaire.

Conditions d’éligibilité

Pour prétendre au stage Coop International, il faut pouvoir remplir les conditions suivantes :

  • Avoir entre 18 et 35 ans inclus.
  • Être un citoyen français.
  • Posséder un passeport français valide durant ton stage Coop International.
  • Un certificat de scolarité.
  • Posséder une convention de stage.
  • Disposer de l’équivalent de 2500$ CAD (environ 1701€) sur ton compte bancaire.
  • Souscrire à une assurance maladie.
  • Détenir, avant ton départ, un billet aller-retour.

 

Comment faire sa demande ?

Même principe que pour les PVT et les JP ; le stage Coop International étant un stage très demandé, un système de quotas a été instauré. Si le nombre de places disponibles est épuisé, il te faudra attendre l’année suivante pour soumettre à nouveau une demande.

Une demande pour un Stage Coop International s’effectue uniquement en ligne. Attention, le choix  des candidats se fait de façon purement aléatoire puisqu’il s’agit d’un tirage au sort. A titre d’exemple pour l’année 2018, un quota de 4200 places a été instauré, mais l’organisme s’est vu recevoir plus de 6000 demandes.

Pour candidater, le principe reste le même que pour le Permis Vacances Travail ou pour le Permis Jeunes Professionnels. La seule différence réside dans la convention de stage, élément obligatoire pour obtenir son stage Coop International et le montant des frais pour le stage Coop International : 150$CAN

Concernant la convention de stage

Élément essentiel de ton stage Coop International, la convention de stage doit être signée par l’étudiant, l’employeur et par le centre de formation de l’étudiant. En plus de cela, elle doit contenir les renseignements suivants :

  • Le titre du poste
  • La ou les descriptions  des tâches réalisées par l’étudiant
  • La date exacte de début et de fin du stage
  • L’adresse complète du lieu du stage
  • Les coordonnées de l’employeur

 

Démarches de l’employeur et offre d’emploi

Une fois ton invitation à présenter une demande de stage Coop International reçue et acceptée, l’employeur canadien peut commencer à se créer un compte sur le Portail de l’employeur puis déposer une offre d’emploi au nom de l’étudiant. Il doit ensuite verser la somme de 230$CAN. Une fois cette démarche faite, il recevra un numéro d’offre d’emploi qu’il devra communiquer à l’étudiant ; élément indispensable pour soumettre sa demande de permis de travail.

À savoir

  • Le délai de traitement dure environ 8 semaines.
  • Le Stage Coop International n’est pas un stage rémunéré obligatoirement.
  • Le permis prendra effet où moment de l’arrivant de l’étudiant au Canada.
  • Les frais de 150$ sont remboursés si tu ne réponds pas aux critères d’admissibilité.

 

Te voilà informé sur toutes les démarches à connaître pour partir travailler au Canada ! ? Connaissais-tu tous ces moyens pour te rendre au Canada ? N’hésite pas à nous le dire en commentaire? !

Articles en relation

Qu’est-ce qu’un NAS et comment se le procurer ?

Yves

Partir en stage au Canada : on prend l’avion

Yves

Quel budget prévoir pour partir en stage au Canada ?

Yves