Image default

La question du logement au Canada lors d’un stage

🕒 Lecture 3 minutes
Notez cet article

Tout savoir sur le logement au Canada lors de son stage

Vous avez enfin votre stage au Canada ainsi que votre visa pour le pays des Caribous ! Maintenant il ne vous reste plus qu’une seule chose : prendre l’avion et atterrir sur les terres canadiennes. Et c’est dans l’avion que vous vous rendez compte d’une chose : vous ne vous êtes pas du tout renseigné pour le logement au Canada !

Pour vous éviter ce genre de situation nous vous proposons un article où nous parlerons du logement au Canada.

Premier point à voir : prendre ses précautions lors d’une location

Christmas House

Avant toute chose, il ne faut pas oublier que pour un logement au Canada, vous devrez très certainement voir pour louer votre logement. N’oubliez pas de contrôler ces points pour la location :

  • le chauffage est-il compris dans le prix?
  • est-il dit dans l’annonce que « tout est compris » ?
  • demandez également si il y a une place de parking
  • les autres questions que vous poserez également comme si vous étiez en France (les voisins, accommodations, supermarché, transports, taxes? …)

Et pourquoi ne pas essayer les « condos » ?

A expérience unique, logement unique ! Et si vous essayiez les appartements dit « condominium » dans des résidences toutes nouvelles avec des services ultra-luxueux (piscine, salle de sport, bien placés …). Vous allez nous dire, « mais non cela ne rentre pas dans notre budget » et bien détrompez-vous, il y a souvent des bonnes affaires, surtout en colocation !

Qu’en est-il des appartements en « semi-basement »?

Lors de votre stage au Canada, vous vous rendrez vite compte qu’un certain type de logement au Canada existe, inconnu en France. Ce sont les appartements dis « basement » ou « semi-basement » : ces derniers sont des appartements en sous-sol, sous le 1er étage d’une maison par exemple. Très répandus au Canada, à l’opposé des « condos » la qualité de ces derniers y est très variable (plus bruyants, moins lumineux, et peut-être plus humides). Au delà de ça, ce type de logement peut être une solution avantageuse économiquement, à vous de trouver le bon équilibre.

Vous n’aimez pas rester trop longtemps au même endroit ?

Cette partie de l’article s’adresse plus aux personnes qui sont plus à même de bouger souvent, ou du moins qui aiment bouger. Sachez que si vous êtes ce type de personne, les « backpacks » (ou auberges de jeunesse) sont faits pour vous. N’oubliez pas d’en réservez une pour quelques nuits lors de votre arrivée, histoire d’avoir un pied à terre et vous pourrez ensuite bouger au fur et à mesure que vous connaîtrez la ville. Parfois il suffit d’arriver directement sur place et de demander s’il reste de la place pour obtenir une chambre, simple ou en dortoir (tout dépend de votre budget) mais nous vous conseillons de resservez avant d’arriver. Sachez par contre que les auberges de jeunesse coûtent entre 26 et 80$ la nuit en fonction du confort et de la formule de la chambre.

Vous aimez votre confort et êtes plutôt sédentaire ?

Soyons direct, il sera très difficile pour vous de trouver un logement depuis la France, le mieux est parfois d’avoir quelqu’un sur place qui vous permettra de visiter les appartements pour vous. Mais bon pas tout le monde n’a un cousin canadien. Ce que nous pouvons vous proposer c’est tout d’abord de vous installer dans un logement meublé loué à la semaine ou au mois, et dans un quartier se trouvant au centre de la ville. Ainsi vos recherches seront plus faciles et vous pourrez vous rendre disponible plus aisément. Vous pouvez également prendre l’option auberge de jeunesse pour quelques semaines afin de commencer à arpenter les lieux et prendre des tuyaux d’autres voyageurs que vous rencontrerez là bas.

Comme nous vous l’avions dit au-dessus, il sera d’autant plus important de signer un contrat entre vous et le loueur pour ne pas vous faire avoir. Il faut savoir aussi que la caution est illégale au Canada ! Ainsi le propriétaire est dans son droit de vous demander des avances de loyer (deux maximum).

Pensez aussi, lors de la signature de votre bail, à préciser la durée du bail, on se sait jamais, car si vous décidez de partir avant sa fin, vous devrez payer les mensualités jusqu’à la fin de votre bail. Une autre possibilité (celle ci à voir directement avec le loueur de l’appartement) sera de louer sans fixer la durée de la location. Si vous optez pour cette option, votre location sera reconduite chaque mois de manière automatique jusqu’à ce que vous signifiez (avec un mois de préavis) que vous voulez partir.

Articles en relation

Comment trouver son logement au Canada ?

Yves

Français au Canada : comment s’adapter au mieux ?

Yves

Etudiants en soin de santé : la question du visa canadien

Yves