Image default

Les choses à ne pas faire au Canada

🕒 Lecture 2 minutes
Notez cet article

Stage au Canada : zoom sur les idées reçues !

Vous êtes de plus en plus nombreux à souhaiter vous rendre au Canada. Politique d’immigration, langage facilité, opportunités, niveau de vie… L’un de ces facteurs a forcément traversé tôt ou tard ton esprit. Pourtant tu n’es pas sans savoir que chaque pays dispose de ses propres droits et devoirs en terme de visa, et il suffit de peu de choses pour se retrouver dans une situation inconfortable ! Nous allons te lister aujourd’hui les informations principales pour contrer tes idées reçues sur le visa de stage au Canada.

Non tu ne peux pas partir faire un stage au Canada sans visa

Ce sont des questions auxquelles nous répondons encore très régulièrement. Faire un stage au Canada pour une durée de quelques semaines comme de plusieurs mois, qu’il soit rémunéré ou non, nécessitera de faire une demande pour un visa. Aucun cas particulier ne dérogera à la règle, (sauf stages de recherches en université/laboratoire), et chaque participant au programme de l’EIC doit être conscient qu’il est absolument illégal de venir travailler au Canada sans visa approprié.

Non un visa stage coop ne te permet pas de travailler à l’infini

Certes, un visa stage coop est LE sésame par excellence si tu souhaites partir faire ton stage au Canada. Cependant, s’il est plus facile à obtenir que les autres permis de travail, c’est bien parce que ses conditions sont aussi et surtout légèrement plus strictes. Ainsi, contrairement au PVT, où il est possible de venir au Canada sans contrat de travail, le permis stage coop, lui, ne te sera délivré qu’après avoir trouvé une seule et même entreprise durant toute la durée de ton visa. Tu l’auras bien compris donc, il est impossible par exemple de faire un stage et de travailler en supplément avec ce visa.

Non tu ne peux pas faire accélérer les délais de traitement de l’EIC

Les erreurs et les oublis arrive très fréquemment, aussi il est primordial de ne jamais précipiter sa demande de visa, et de respecter chaque étape du processus de demande dans un ordre précis. Et parce qu’une signature oubliée, ou encore une erreur sur un document peut retarder le traitement d’un dossier, il est indispensable de vérifier à plusieurs reprises tous les éléments avant de les envoyer à l’EIC pour sa candidature. De même que s’y prendre au dernier moment est une très mauvaise idée ! Sache qu’il faut ajouter en moyenne 8 semaines de délais au maximum pour traiter un dossier en plus du temps que tu mettras à constituer ton dossier. Une fois que tu as ton entreprise, ne perd pas de temps, et commence immédiatement tes démarches de visa. Et si on ne peut pas rallonger les délais pour toi, on te donne des conseils pour optimiser au mieux ta demande de visa de stage.

Tu as maintenant toutes les cartes en main mais il te reste encore à trouver ton stage ? Par ici !

Articles en relation

Etudiants en soin de santé : la question du visa canadien

Yves

Quatre astuces pour trouver un stage au Canada

Yves

Français au Canada : comment s’adapter au mieux ?

Yves